Carnet de route

Pic Coolidge / Pointe des Boeufs Rouges

Le 10/08/2011 par Gérard Plichon

Un créneau de beau temps se profile en ces temps de misère météorologique et en pleine semaine de vacances !!! Optimisons !

 

J1, mardi 9 août, rendez vous 9h à la Bérarde avec NicoG et Claire, une amie, pour monter au refuge Temple Ecrins en compagnie de Florence, la gardienne, et de ses deux enfants, Gabin et la petite Luce de 6 mois ! Opération sherpa !!!

Arrivée au refuge vers midi, repas, après midi repos et épluchage des pommes de terre pour l’excellent repas du soir minutieusement préparé par Guillaume le gardien et son aide Anne.

Encore merci à eux pour l’accueil !

 

J2, mercredi 10 août, départ 4h30 pour le Pic Coolidge sous l’œil expert de NicoG qui pourrait monter là haut à reculons les yeux fermés. Course complète, avec un peu de neige et du rocher, jamais difficile, avec un excellent regel et une météo très clémente. Idéal pour un reprise en douceur. Retour 12 heures au refuge, le temps de manger un bout, refaire le sac et de filer à la rencontre de mon prochain compagnon de cordée, Marc, pour monter à la Pilatte.

Pour info, les pluies torrentielles des ces derniers temps ont emporté la passerelle qui permet de monter à la Pilatte en rive droite du Vénéon et de passer sur l’autre rive avant d’attaquer les pentes finales du refuge (vers 2160 m). La traversée se fait donc plus bas (bien plus bas !) à la passerelle du point coté 1883m sur l’IGN, pour ensuite faire la longue (très longue !) traversée en rive gauche du Véneon. Arrivée 17 heures au refuge, repos, repas, bonne nuit réparatrice.

 

J3, jeudi 11 aout, départ 4h30 pour la Pointe des Bœufs Rouges. L’itinéraire sur glacier est un peu complexe de nuit, d’autant que le glacier de la Pilatte est bien ouvert… Malgré quelques variantes d’accès au col du Sélé (nous n’avons pas trouvé le marquage bleu à la montée) nous sommes dans les temps. Reste à s’attaquer à l’arête rocheuse, évidente depuis le col. Un coup à l’Ouest, à l’ombre, un coup à l’Est, au soleil, l’itinéraire est assez facile à suivre. L’arête est esthétique, parfois effilée, plutôt sur un bon rocher (tout tient bien même si ca n’a pas l’air !), avec quelques jolis pas impressionnants mais jamais très durs. Arrivée au sommet à 9h30. Traditionnellement la traversée complète des Bœufs Rouges se termine en désescalade facile sur le col de la Condamine. La pente soutenue pour descendre du col n’ayant pas encore vu le soleil et le regel plutôt très bon, nous décidons de refaire l’arête en sens inverse et de repasser par le col du Sélé. 2 heures de désescalade plus tard (j’ai pris un petit coup de mou !) nous reprenons pied sur le glacier (après avoir trouvé et suivis le fameux marquage bleu) pour une descente tranquille, et plus évidente que de nuit, vers le refuge où nous arrivons vers 14h. Petite pause casse croute et c’est reparti direction la Bérarde. Arrivée 17h30 à la voiture.

 

Encore merci à tous pour ces bons moments partagés, et à la prochaine !!!

 

EG







CLUB ALPIN FRANCAIS VOIRON CHARTEUSE
CLUB ALPIN VOIRON CHARTREUSE
35 BOULEVARD DENFERT ROCHEREAU
38500  VOIRON
Permanences :
Tous les Jeudis de 19h à 20h
Activités du club
Agenda