Carnet de route

Tour de la meije

Le 11/04/2015 par Chollet Emilie

Un départ en ce samedi matin plus tôt que mon coucher du samedi matin précédent ! ...La cause ? Un effondrement dans le tunnel du Chambon qui nous oblige à passer par Gap pour rejoindre Villard d'Arene ..et donc de partir à 4h50 de Grenoble (enfin ca c'était l'heure prévue...mais Andrew a eu un petit loupé et nous sommes partis plutôt vers 5h10)! Nous...9 joyeux skieurs...Gilles, Justine, Alexis, Andrew, Laurent (dit Lolo), Enimie, Fred, Xavier et moi.

Pour cette première journée on peut dire « Chapeau » à nos vaillants conducteurs puisqu'ils auront enchainés 1500m de dénivelés après 4h de route ! Ces 1500m de dénivelés positifs répartis sur plus de 12 km nous ont permis d'atteindre le refuge Adèle Planchard...et il se mérite ! Une bonne heure de portage, après le pas d'Anna Falque, suivis de quelques 5h sur les skis en plein soleil. On ne va pas se plaindre mais c'est vrai que les quelques nuages arrivés pendant nos derniers 300m ont été forts appréciés. Avant d'attaquer la Plate des Agneaux nous faisons une petite pause déjeuné et les premiers compeeds sont sortis des sacs...ah ce fameux plat laissera quelques traces sur certains pieds. C'est près d'une vingtaine de personnes que nous croisons dans le vallon de l'Alpe, 2 « grands » groupes accompagnés de guides. L'un d'eux est parti pour faire le même itinéraire que nous. Nous sympathisons avec tout ce petit monde au cours de la montée malgré un humour très sarcastique de l'un d'entre eux (n'est ce pas Enimie ! J) Le refuge est en vue, il nous reste encore une grosse demi heure....les dernières conversions sont dures, les conséquences d'un réveil matinal se font sentir...mais la chaleur du refuge nous fera vite oublié tout ca. L'ambiance est agréable...une bonne bière pour tout le monde et chacun essaye de placer ses chips ou cacahuètes histoire de gagner quelques grammes dans le sac ! Les gardiens sont très sympas et le repas servis sera bon et copieux. Le refuge affiche complet mais tout le monde est au lit à 21h30.

Réveil à 6h pour les uns, à 7h pour les autres selon la motivation du matin pour monter au sommet de la Grande Ruine. Justine, Gilles et Xavier resteront à faire la grasse mat' et le reste de l'équipe progressera tranquillement mais surement sur le glacier supérieur des Agneaux. Andrew compta 30 personnes sur le glacier, nous serons les premiers au sommet de la Grande Ruine. La montée s'est effectuée aux lueurs du lever du jour..magnifique ! Le couloir final est en assez bonne condition tout comme le glacier d'ailleurs ou aucunes crevasses ne pointent son nez. Nous ne trainons pas trop...une fois toutes les autres cordées montées nous redescendons ..manip de peaux/crampons/ski et petites collations à la Breche Giraud Lezin avant de descendre assez rapidement rejoindre nos compagnons au col des Neiges. La journée peut commencer ! J Nous  allons continuer  à enchainer crampons/skis/peaux/crampons/skis/dépautage pour passer le col puis remonter dans le couloir de la Casse Déserte au soleil. Certains choisir de ne pas refaire les manips et resteront en crampons entre les deux cols...il fait chaud, la neige fond vite..ce n'était pas la bonne option (n'est ce pas Lolo ! ;) ). La descente sur le glacier de la Grande Ruine sous la Casse Déserte sera fera tranquillement en dérapage par la rive gauche. Il ne faut pas se la mettre...tout le monde est bien sur ses skis et nous allons pouvoir ensuite profiter de la descente dans une neige moquette jusque dans le plateau des Etancons. Pause pique nique au Chatelleret bien mérité..un petit coca...et ca repart ! Les gourdes sont pleines nous pouvons repeautés pour faire un Chamechaude...850m de dénivelé ...pour atteindre le refuge du Promontoire. La petite troupe prend s'étend sur l'itinéraire, chacun trouvant son rythme de croisière. Juste une petite frayeur...des skieurs ont déclanché une belle coulée dans le couloir du Rateau qui finit sa course sur la trace de montée que nous venons de prendre...Andrew nous fait une belle démonstration de sa forme en arrivant largement premier au refuge !...je crois qu'il avait besoin de se fatiguer un peu ! J La terrasse du refuge nous permet de prendre un bon apéro face à un panorama dantesque !..les cacahuètes et chips seront vite terminées ! Le repas est servi tôt...moins de rab qu'à Adèle Planchard mais tout aussi bon....hummm la crème au chocolat en dessert avait des gouts de reviens-y !

Pour le 3ième jour ...c'est une odeur de café qui nous réveille vers 4h15....tout le monde est débout à 4h30 et  sur les crampons sont chaussés à 5h30...l'inertie de groupe est toute relative aux personnes constituant le groupe ! 1h pour se préparer à 9...je trouve ca plutôt pas mal ! La journée commence par le couloir de la brèche de la Meije. Humm...il me fera un peu souffrir, la nuit et les marches mal taillées me mettent un peu de mauvais poil (pardon les amis !)! La descente sur le glacier de la Meije se fera par une petite désescalade facile, nous rechaussons les skis pour une descente sur le glacier au pied de la Grande Meije ! Un petit passage de crevasse nous rappelle que la vigilance est de rigueur....et les consignes de sécurité doivent tourner dans notre tête....aussi nous nous arretons pas en paquet pour repeauter et s'encorder à l'aplomb du Grand Pic. Ah les conversions avec un encordement à trois c'est pas du plus rapide.... mais tout se passe bien...les ponts de neige restent stable et nous pouvons à nouveau dépeauter pour nous laisser glisser jusqu'au pied du couloir du Serret du Savon. Le couloir est en tip top conditions, les marches nickel, le piolet accroche super bien dans la neige....Enimie a retrouvé son plaisir de cascade ! Et nous débouchons sur le haut du glacier de Tabuchet, au soleil....la face un peu hostile est derrière nous. Le refuge de l'Aigle est bientôt en vue ! Nous sommes dans les temps....le gardien du Promontoire nous ayant précisé qu'il était bon de descendre sur le glacier de l'Homme au plus tard à midi. Nous pensons déjà à la pause au refuge, à la visite que nous allons faire de celui-ci....mais...non...tout ca c'était sans compter sur le fait que les températures sont bien remontées et que tous les jours il tombe des séracs sur le glacier...Du coup, juste le temps pour Gilles de se faire interviewer par une journaliste de France 5 en plein tournage de l'émission Echappée Belle du 9 mai prochain, quelques Figolu avalés et nous voilà parti sur le glacier de l'Homme....humm..moi j'aime pas trop cette histoire d'exposition aux seracs pendant 10 minutes....tout le monde passe chacun son tour...et 15 minutes plus tard nous voilà hors du plus gros danger. La question se pose...on mange quand ?...ah la neige bonne, on va y aller....Il est 11h, nous sommes partis à 5h30 et je crois que la plus longue pause a duré à peine 10 minutes ! J La descente est splendide. Nous restons vigilants surtout au croisement avec les glaciers du Lautaret et celui d'Armande qui menacent par quelques seracs. La neige est moquette...et nous ne résistons pas, Justine, Enimie et moi à notre tradition en bas du glacier de l'Homme ! ;) Nous déchaussons au pied de la Romanche...la dernière difficulté est devant nous...trouver LE bon endroit pour traverser...chacun ira de son petit passage...et Enimie finira par trouver le meilleur des moyens...face à la voiture, les pieds dans l'eau ! ;) Nous nous changeons...la question du manger revient...et finalement nous opterons par un retour au col du Lautaret pour manger en terrasse face à ces beaux glaciers une bière à la main....décidemment il se sera fait désirer ce pique nique !

Nous repartons pour 4h de route...les yeux pétillants, un peu fatigué certes mais avec des souvenirs pleins la tête de rires, de paysages, de soleil et bien sur avec l'envie d'un « encore » ! Pour certains la saison de ski va s'arrêter sur ces belles traces, pour d'autres encore quelques we à venir... avant de passer à l'escalade, au vélo, à l'alpi, ect. Un grand merci à Alexis pour l'idée et l'organisation, un autre à Gilles...pour son expérience...et à toute l'équipe pour la bonne humeur permanente !

 


 

 







CLUB ALPIN FRANCAIS VOIRON CHARTEUSE
CLUB ALPIN VOIRON CHARTREUSE
35 BOULEVARD DENFERT ROCHEREAU
38500  VOIRON
Permanences :
Tous les Jeudis de 19h à 20h
Activités du club
Agenda