Carnet de route

WE club dans les Aravis

Le 16/03/2017 par Jean-François Mouret

Nous avons beaucoup prié le dieu météo toute la semaine avant le WE club car cela ne s’annoncait pas formidable au niveau météo. Et le miracle se produisit ! Départ donc pour un petit groupe, enfin petit par rapport à la suite, vendredi matin direction les Aravis pour tester les conditions nivo-météo après un début de semaine cauchemardesque (risque 3-4 sur tous les massif). Pas facile pour les encadrants de faire un choix de courses…

 

Neuf heures au départ pour la Goenne en passant par le col du Porthets sous le Mont Charvin parcouru à pied au mois de septembre lors du dernier WE club. Sympa de revoir les paysages et les montagnes dans d’autres conditions. Montée tranquille jusqu’au col ou le groupe se sépare en deux certains restent au col pour le pas trop entamer les réserves pour le reste du WE et les autres partent vers la Goenne. Restant au col avec une partie du groupe, j’en profite pour descendre le vallon sud ouest sur une neige parfaite. Retour au col dans une chaleur étouffante où l’on se trouve tous. Nouvelle descente dans le vallon pour retrouver après un petit passage sanglier le chemin qui nous ramène à la voiture. Petit pique-nique auprès d’un chalet de montagne pour enfin descendre les quelques mètres de D+ nous séparant des voitures. Au bilan neige transfo partout bien stable si l’on respecte les horaires. Demain tout le monde va pouvoir s’éclater. Après une petite bière à Thônes on prend possession de notre beau chalet à 16 heures. Tout le monde arrive avant 8 heures et c’est pasta partie, merci Marie.

 

Samedi 3 groupes au départ. Les morts de faim partent pour faire la Tournette aux aurores. Eh oui c’est plein Est et le soleil tape dur ! Un deuxième groupe réveillé par le premier par en direction de la pointe de la Mandallaz juste au-dessus du gîte. Le dernier groupe réveillé par le premier puis le deuxième groupe part vers 8 heures pour la montagne de Sulens grande classique du coin pour de l’initiation. Montée tranquille et repérage pour le retour du bar au col de pré bois. Montée tranquille sur le chemin puis dans les alpages avant de se promener sur la crête. Sommet et vue magnifique sur la Tournette et la chaine des Aravis. On cherche nos camarades sur les pentes mais difficile sans les jumelles. Je propose un peu de cartographie mais bizarrement tout le monde à quelques choses à faire. Deux courageuses quand même ! Descente neige dure au départ, un peu de stress pour certain(e)s puis neige soupe et de plus en plus souple. Retour à la voiture bien gai en larges courbes après notre passage au bar. Les courbes larges à cause de la neige lourde bien sûr… On se retrouve tous au gîte chacun racontant la montée et la descente, plein de lumière dans les yeux. C’est cool la montagne comme ça. Nouvelle pasta partie, et oui la montagne ça creuse, en attendant la croziflette du soir et la soupe préparée par Annick. Belle soirée ou l’on a fêté dignement l’anniversaire de Brigitte bien installé auprès du poêle à bois.

 

Dimanche toujours 3 groupes au départ mais pour le même sommet. C’est le rituel club. Direction les combes des Aravis pour faire l’Ambravetta au sommet de la combe de Tardevant. 28 personnes au départ des Confins. Les autres randonneurs s’enfuient, courent dans tous les sens en se demandant où on allait ! Rapidement les groupes s’étalent sur le chemin qui nous amène vers la combe. Pas mal de restes d’avalanches dans le coin preuve d’une activité naturelle intense. Mais c’est ancien, pas de soucis. Montée plus ou moins tranquille, plus ou moins facile, plus ou moins essoufflé. Le premier groupe arrive le premier et attend le deuxième et finit par convaincre les membres de ce groupe de redescendre plus bas car le vent les a bien rafraichi. Je reste en haut pour attendre le troisième groupe. C’est la dure vie du président ! Groupe pas tout à fait au complet mais presque. On chausse les skis pour rejoindre le reste du groupe que l’on voit bien 200m plus bas. Descente plus ou moins tranquille, plus ou moins facile, plus ou moins essoufflé, c’est les joies du ski de rando sachant quand général c’est pas les mêmes personnes à la montée et à la descente. Photos souvenirs, puis reprise de la descente dans une neige qui s’assouplit de plus en plus. La fatigue commence à se sentir mais une belle solidarité nous permet de ramène tout le monde à la voiture le sourire aux lèvres, enfin c’est ce que j’ai vu. Retour au gite pour une croziflette partie pour départ vers 16 heures après un dernier regard vers ces beaux sommets.

 

Bien cool !







CLUB ALPIN FRANCAIS VOIRON CHARTEUSE
CLUB ALPIN VOIRON CHARTREUSE
35 BOULEVARD DENFERT ROCHEREAU
38500  VOIRON
Permanences :
Tous les Jeudis de 19h à 20h
Activités du club
Agenda