Carnet de route

De Chamrousse à la Grande Lauzière – 2130 m de D+

Le 26/03/2021 par Erik Burdet

 

Une journée mémorable dont on se souviendra. Nous étions 6 pour cette sortie proposée par François Gamby. Christelle, Françoise, Philippe, Jean-Marc, Erik et François. Objectif : la Grande Lauzière, 2 741 m, un des sommets emblématiques de Belledonne. Les conditions sont bonnes : plein soleil, neige fraiche de 4 jours, juste un BRA3, mais qui se révèlera moins inquiétant sur le terrain qu’en théorie. Départ de Casserousse à 8 heures, au plus bas des pistes de Chamrousse. Nous montons d’abord sur les lacs Robert par la brèche nord, franchie allégrement. Au loin, très loin, la Grande Lauzière avec ses crêtes soufflées par les vents. Pas très engageant mais bon.  Nous prenons la direction des pentes du col de la petite Vaudaine pour basculer rapidement  vers le couloir de la grande Vaudaine, nous évitant un itinéraire chaotique par le vallon qui mène des lacs au refuge de la Pra.. Ici changement de décor, la haute montagne dans toute sa grandeur.  Aucune trace, neige vierge, nous sommes (mais est-ce certain ?) les premiers sur cette course depuis la dernière chute de neige.

Le groupe est homogène. On se relaie pour tracer. A 100 mètres du col, nous prenons une pente plus raide, à  gauche, vers la Grande Lauzière.  Encore 300 m de dénivelée. Vent qui nous malmène. Sommet proche mais des rafales intermittentes (100km/h ?)  nous bousculent comme des pantins. Raisonnables nous décidons de faire demi-tour à 100 -150 m du sommet..

La descente est paradisiaque. Loin des crêtes, plus de vent. Des centaines d’hectares de blanc vierge rien que pour nous.  Même nos traces de montée ont disparu sous le vent.

Arrêt casse-croute au bas de la combe avant la remontée sur les lacs Robert puis la Croix de Chamrousse. On se détend, croit que tout est fini.  Mais le « pire » est à venir. Il nous faut sortir du « trou » où nous sommes. Ce sera par une pente bien raide, qui nous fera bien  galérer, exercice technique dirons-nous.

 Une heure plus tard, nous sommes à la Croix de Chamrousse,  2 253 m, sommet des pistes. Visibilité nulle. Un brouillard épais nous rend aveugle. Il faut pourtant redescendre de 800 mètres pour rejoindre Casserousse, point de départ.  L’un de nous connaît ce secteur et nous guidera dans la pente.

Arrivée à Casserouse. Bilan : 9 heures de course. 2 130 mètres de D+.  Belle sortie. Au fait, quelqu’un a parlé de Champagne si nous dépassions les 2 000 de D+ ?

CLUB ALPIN FRANCAIS VOIRON CHARTREUSE
CLUB ALPIN VOIRON CHARTREUSE
35 BOULEVARD DENFERT ROCHEREAU
38500  VOIRON
Permanences :
Tous les Jeudis de 19h à 20h
Activités du club